Up Down change …

Après quelques années d’existence, ces quelques pages prennent une forme différente. Parce que les temps changent et moi aussi.

Comme dit il y a peu, la partie la plus active de ma vie professionnelle touche à sa fin mais j’ai encore des tas de projets.

De simple page de présentation de mes activités journalistiques, updown.be migre aujourd’hui vers un blog où vous trouverez régulièrement des posts relatant mes activités d’auteur. J’y ajouterai, parce que je ne pourrai jamais m’en empêcher, des chroniques à propos de la vie de tous les jours: des coups de gueule mais également des coups de coeur à propos de la politique, la vie sociale, la place de la religion, l’environnement, le journalisme, …

Une nouvelle présentation qui ne se veut pas un nouveau départ mais juste un petit changement de trajectoire. A mon âge, on peut quand même consacrer plus de temps à ce qu’on a vraiment envie de faire. Ceci dans sans aucune plainte de ma part parce que j’ai eu l’énorme avantage d’avoir une vie professionnelle bien remplie et que jamais je ne me suis rendu au boulot avec des pieds de plomb. J’ai aimé pratiquement chaque jour de cette vie, je le dis franchement. Il n’y avait qu’une chose dont j’avais envie de me défaire, c’est le stress lié au travail réalisé dans l’urgence. Journaliste, ce n’est pas un boulot facile. Il faut être en permanence sur le qui-vive, trouver la bonne info avant les autres, la recouper pour la lancer sur le web illico et ensuite dans le journal du lendemain. Le job que j’exerce aujourd’hui au sein de deux rédactions me permet d’échapper à ce stress, même s’il est remplacé par un autre lié aux impératifs de l’imprimerie. Quand l’heure du bouclage est arrivée, bin, il faut que tout soit bouclé! Rien à faire, c’est ainsi. Heureusement que je travaille dans une équipe solidaire. Et cette nouvelle fonction me permet de dégager du temps pour écrire certains articles qui demandent plus de recherches et pour mes autres activités. Donc, aujourd’hui, plus que jamais, je suis un homme heureux.