On casse du verre

Le cassage du verre est une cérémonie traditionnelle au cours de laquelle, dans certains villages de Marcheurs, les places d’officiers sont attribuées. Les critères de priorité varient d’une Compagnie à l’autre en fonction des traditions locales. De nombreux corps d’office sont constitués suivant des degrés d’ancienneté au sein de la Compagnie. D’autres comités mettent les places d’officiers aux enchères et favorisent ainsi les plus offrants. Quelle que soit la forme, le cassage du verre constitue, dans tous les cas, une prestation de serment, un engagement personnel de chaque officier vis-à-vis du folklore, du patrimoine de son terroir, une promesse de s’efforcer de maintenir les traditions dans leur juste valeur. En présence de nombreux Marcheurs,chaque officier lève son verre de bière appelé à cette occasion  » misérable  » (parce que dépourvu de pied), le vide d’un trait et le jette violemment à ses pieds. Au moment où le verre se brise, les applaudissements des spectateurs et le roulement des tambours saluent son engagement. Ce  » passage des places  » est considéré comme très officiel. L’officier doit organiser, gérer, recruter et veiller au maintien de la dignité. Des statuts de 1894 mentionnent l’article suivant :  » Celui qui après avoir cassé le verre se soustrairait à l’engagement contracté serait regardé comme parjure. On le mépriserait, il perdrait toute confiance !  » (Voir l’article complet su Wikipédia)